SOCCER QUÉBEC FÊTE SES 110 ANS AUJOURD’HUI

Les 110 ans du soccer québécois en quelques mots…

 

Le 12 avril 1911 est née la « Province of Quebec Football – Association (PQFA) ». C’est Frank Calder qui se retrouve à la tête de cette nouvelle organisation où il a joué un rôle prédominant. Cet homme est devenu plus tard le premier président de la Ligue nationale de hockey.

 

La « P.Q.F.A. » est née de la fusion de deux groupes rivaux qui oeuvraient sur le territoire montréalais, soit la « Montreal Football Association » et la « Montreal and District Football Association ». C’est à la suite de quelques réunions tenues au Carslake Hotel situé dans le centre-ville de Montréal qu’un document comprenant vingt-et-un articles, et qui deviendra la première charte de l’Association, a été signé par les parties. Il sera par la suite soumis aux clubs qui souhaitent s’affilier pour le montant symbolique de 1$. À ses débuts, la nouvelle P.Q.F.A. comptait sur trois ligues, soit les ligues senior, intermédiaire et junior, lesquelles étaient composées de 26 clubs au total.

 

La venue de la nouvelle Association permet à la Coupe du Québec de voir le jour. Les frères Albert et Isidore Freedman ont fait don de la Coupe qui était exposée à l’époque dans les locaux du Montreal Star. La compétition pour la Coupe du Québec a commencé en 1911, mais c’est seulement un an plus tard que le Sons of England l’a emportée par un score de 1 à 0 sur le Royal Rovers pour ainsi mériter les honneurs de la première édition. Les recettes du match final ont été versées au fonds d’aide du naufrage du Titanic survenu deux semaines plus tôt.

 

L’année 1912 marque la fondation de la Dominion of Canada Football Association (DCFA) à Toronto, le 24 mai. Les dirigeants provinciaux du soccer mettent alors les fondations de ce qui est aujourd’hui l’Association canadienne de soccer et le 6 janvier 1913, elle devient membre de la FIFA.

Verdun, 1934. Photo d’archive Soccer Québec

 

1939-1945 – La Deuxième Guerre mondiale dévaste le soccer à travers le Canada et la Dominion of Football Association ainsi que plusieurs associations provinciales cessent d’exister.

 

La première réunion annuelle de la DFA après la guerre a lieu en 1946. Le soccer commence à retrouver santé au Canada. Au cours de l’année, la Ligue nord américaine de soccer professionnelle est formée avec des clubs canadiens et américains.

 

En 1957, le Canada prend part pour la première fois à la Coupe du monde de la FIFA et affronte les États-Unis et le Mexique en matchs de qualification pour la phase finale qui a lieu en Suède en 1958. C’est la première fois que le Canada forme une équipe nationale en 30 ans.

 

En 1961, la Ligue de soccer professionnel de l’Est du Canada est formée avec quatre équipes : Toronto City, Toronto Italia, Montréal Cantalia et les Steelers de Hamilton. La ligue survit jusqu’en 1966.

 

Vers 1960, le soccer connaît une poussée de popularité.  L’incroyable vague d’immigrants qui déferle alors au Canada devait être le début d’une longue et tumultueuse histoire d’amour entre les Européens et les Québécois. En arrivant ici, confrontés à de multiples problèmes, la plupart des immigrants se retrouvaient entre eux le week-end et heureusement, il y avait le soccer. Tout le monde jouait au soccer. Joueurs et spectateurs sont en quasi-totalité des immigrants et le ballon rond les rapproche. À Montréal, il y avait le stade Faillon, le Fletcher’s Field (parc Jeanne-Mance), le stade Molson… Mais il a fallu plus de 40 ans avant que le soccer  explose réellement.

 

En 1970, les Jeux du Québec sont créés. Le soccer connaît alors encore un essor considérable alors que la plupart des Associations régionales voient le jour dans les 18 régions du Québec.

 

En 1976, Les Jeux olympiques d’été se déroulent à Montréal. Le Canada prend part au tournoi et perd ses deux matchs, il est donc éliminé. Étonnamment, la finale entre la Pologne et l’Allemagne de l’Est attire 71 619 spectateurs au Stade Olympique. En 1978-1979, le parc Jarry, à Montréal, est le théâtre de grands tournois internationaux.

Photo d’archive Soccer Québec

 

En 1990, question d’assouplir le sport et d’attirer de nouveaux adeptes, la fédération québécoise de soccer-football décide d’adopter des nouveautés : initiation du programme mini-soccer (7 contre 7) avec l’utilisation des moitiés de terrain de soccer, des équipes mixtes, des remplacements illimités, des règles assouplies. À partir de ce moment, la popularité du sport ne fera que grandir puisque ces nouvelles règles permettent l’accessibilité à un plus grand nombre de garçons et filles.

 

En 1995, la Fédération va encore plus loin. Elle met sur pied différents programmes « sport-études », engage des entraîneurs-cadres et initie un programme 4 contre 4 chez les jeunes de 5 à 7 ans. Ce nouveau programme comporte plusieurs avantages considérables pour les enfants : pas d’arbitre, pas de gardien de but, utilisation de la moitié d’un terrain de soccer, rotation des enfants aux cinq minutes, pas de hors-jeu… L’année suivante, le nombre de membres grimpe à 93 000.

 

En 2000, la Fédération franchit le cap des 120 000 membres et change officiellement son nom pour Fédération de soccer du Québec.

 

En 2011, de grandes célébrations et une tournée provinciale ont été organisées partout dans la province afin de célébrer le centenaire.

 

Aujourd’hui, en 2021, Soccer Québec compte environ 200 000 membres! Notons que 39 % des membres sont des femmes. En plus des joueurs et joueuses, elle peut compter sur plus de 22 000 entraîneurs, 6 500 arbitres et de nombreux bénévoles.

Photographe: Arianne Bergeron